Section locale de Saint-Hubert
Ecolo fédéral Ecolo Luxembourg CAP-2012 Contacts


Lignes de force et quelques priorités d’Ecolo pour les provinces

Le contexte inédit : celui d’une crise financière et de la dette publique sans précédent ; d’une crise aux retombées socio-économiques potentiellement aussi injustes que dramatiques ; d’une crise qui plonge ses racines dans une course effrénée au moins-disant social et environnemental, dans une économie de l’épuisement, épuisement des personnes et des ressources.

Le territoire luxembourgeois n’est pas épargné.

Les acteurs du territoire ont un rôle à jouer. Dans un contexte où chaque euro est compté, il faut mutualiser les forces, éviter le saupoudrage et le clientélisme, faire des choix qui répondent avec vision aux urgences immédiates sans remettre en cause le futur. Pour Ecolo, faire de la politique, c’est rechercher avec les citoyens des solutions concrètes qui construisent un monde plus juste et plus solidaire, une nécessité encore plus fondamentale aujourd’hui face à l’austérité, face aux difficultés quotidiennes des citoyens. Pour les écologistes, il est urgent de restaurer la confiance et l’envie de créer de la prospérité partagée et des perspectives d’avenir pour tous.
Ecolo se présente aux élections avec un véritable projet pour le territoire luxembourgeois. Celui-ci concerne à la fois l’institution provinciale et l’ensemble des actions menées au niveau supra-communal (les intercommunales, en particulier). Les priorités sont faites de lignes de force parfois fort anciennes, sans cesse confrontées aux débats en cours. C’est principalement sur les éléments d’actualité que nous insisterons.
Pour Ecolo, le développement de la province de Luxembourg doit être équilibré et maîtrisé, respectueux des spécificités de chacune de nos sous-régions, de notre capital vert (utilisation parcimonieuse des sols, respect de l’environnement…) et équilibré entre les différentes dimensions du développement : économie marchande, économie sociale, non marchand, social, culturel…
L’objectif ultime du développement territorial est le bien-être de la population, privilégiant la création d’emplois durables et de qualité, sans laissés pour compte, dans un esprit de justice sociale.

- Stimuler l’activité et soutenir l’emploi

Il importe aujourd’hui que l’ensemble des acteurs et en particulier les pouvoirs publics (province, intercommunales, communes, …) activent les leviers nécessaires pour que toute initiative ou tout projet dont ils sont les promoteurs ou auquel ils sont associés s’inscrive dans la logique du développement durable.

Ecolo est plus particulièrement attentif, notamment à :

•    En ces périodes difficiles pour l’activité économique et l’emploi, mettre l’accent, comme il l’a toujours fait, au nécessaire soutien à la création, au développement, à la transmission des petites entreprises qui fournissent 96 % de nos emplois. Le soutien adéquat aux entreprises qui connaissent des difficultés est aussi de pleine actualité.
•    Approfondir les liens et les collaborations entre l’intercommunale, les communes, les autres opérateurs et acteurs du développement économique.
•    Poursuivre une animation économique qui s’adresse autant aux entreprises implantées dans les zones économiques qu’en dehors.
•    Une attention particulière au développement des activités vertes et non délocalisables.
•    Une gestion collective impliquant les entreprises (équipement collectifs, abords, déchets…) et supra-communale des zones économiques qui évite l’éparpillement tout en mettant à profit les terrains et installations existant à proximité ou dans les pôles de la province.
•    Sur le plan du commerce, Ecolo estime qu’il est plus que temps de ramener l’activité vers les centres et les lieux d’habitat.
•    Favoriser l’agriculture locale et soutenir les petits producteurs. Il est important que les agriculteurs puissent vivre de leur métier et que l’alimentation de qualité soit à la portée de tous.
Ecolo a à cœur de susciter, soutenir et favoriser des pratiques agricoles plus respectueuses des producteurs, des consommateurs et de l’environnement, ainsi que des outils tels que les GAC (Groupe d’Achats Communs) et autres marchés fermiers qui favorisent les liens directs entre producteurs et consommateurs et facilitent la commercialisation, à la présence des produits locaux dans les marchés publics, dans les cuisines collectives.
•    Opter pour un tourisme soutenable Ecolo met l’accent sur une politique de tourisme diffus et intégré (chambres d’hôte, tourisme à la ferme, gîtes ruraux...). La demande pour cette forme de tourisme est en pleine croissance. Ce tourisme a aussi un effet bénéfique pour tous, touristes et habitants et amènent de réelles retombées économiques dans le monde rural. Il participe aussi à la dynamisation des centres.

Haut de page

- Préserver et améliorer l’environnement

Préserver et améliorer l’environnement, c’est répondre à des défis locaux en intégrant les enjeux globaux de la planète, sans renvoyer les problèmes à demain - ou aux autres. C’est peser la responsabilité de nos choix, en optant pour une politique résolument orientée vers le développement durable.
Dans une province comme la nôtre, il est urgent de considérer l’environnement non pas comme un frein au développement mais comme un atout, un capital vert participant au développement territorial, aux attraits de la province et au bien-être des Luxembourgeois.

Ecolo est plus particulièrement attentif, notamment à :

•    La préservation de la biodiversité et du capital vert de la province.
•    Une progression décidée dans la production d’énergies renouvelables, sans pour autant brader nos espaces et paysages, en associant au capital les communes et les citoyens ; en diversifiant les sources d’énergies renouvelables ; l’intégration de la production de chaleur dans les projets de biométhanisation, chaque fois que possible ; la sobriété énergétique et la production de bois-énergie dans les stations d’épuration rurales.
•    Une politique volontariste de lutte contre la précarité énergétique et d’amélioration de l’efficacité énergétique auprès des particuliers, dans les bâtiments industriels et professionnels et, en premier lieu, dans les bâtiments publics.
•    L’élaboration d’une politique d’achats et de consommation durables, notamment dans les services publics ; l’accroissement de la part du renouvelable dans le cadre de l’achat groupé d’électricité.
•    Une tarification équitable et « sociale » du traitement des déchets, une meilleure information des citoyens, ainsi que dans les activités permettant la réutilisation, notamment dans le cadre de ressourceries ou de donneries.
•    Développement du réseau de voies lentes pour le tourisme, les cyclistes et les piétons.

Haut de page

- Garantir une province où il fait bon vivre

L’objectif du développement doit être de faire progresser le bien-être des Luxembourgeois, sans laissés pour compte, dans un esprit de justice sociale.

Ecolo est plus particulièrement attentif, notamment à :

•    Santé : des soins de qualité et de proximité L’accès à des services de santé de qualité et de proximité, en particulier pour les consultations de spécialistes hospitaliers, les soins courants et/ ou chroniques doit être garanti aux Luxembourgeois.

Ecolo veut mettre l’accent sur

o    l’indispensable coopération entre les différentes implantations de Vivalia et leur spécialisation, ainsi que la création d’une véritable culture commune à tous,
o    le développement de la coopération hospitalière transfrontalière,
o    En ce qui concerne les urgences, la première priorité est de dégager les moyens de réduire le temps nécessaire aux interventions sur l’ensemble du territoire de la province au niveau des objectifs wallons.

Ecolo soutient l’organisation des postes médicaux de garde des médecins généralistes et leur revendication du maintien d’une grande proximité avec les structures hospitalières.

•    Préparer le défi du vieillissement La province wallonne la plus jeune n’en est pas moins confrontée au défi du vieillissement. Ce dernier doit être préparé en particulier en ce qui concerne les soins à la personne et l’encadrement médical.
•    Réinventer la mobilité…

Ecolo soutient

o    l’élaboration d’un plan pour la mobilité à l’échelle provinciale, l’approfondissement de la coordination des initiatives d’amélioration de la mobilité et collaboration entre les différents opérateurs y compris de co-voiturage et de solutions novatrices, telles que la voiture partagée qui participent à une mobilité retrouvée en région rurale,
o    la généralisation progressive du bus de proximité (Telbus) aux zones les plus rurales de la province (bus de proximité à la demande et lignes rapides entre les différents pôles, sans concurrence avec le chemin de fer),
o    la promotion du transport collectif frontalier, notamment grâce à une amélioration substantielle de l’offre en termes de confort et de tarifs.
•    Approfondir les solidarités
Ecolo soutient les initiatives visant fédérer et mutualiser les actions publiques et associatives qui cherchent à répondre à l’augmentation de la précarité et des inégalités, la perte de lien social, la maladie ou le handicap, le vieillissement de la population.n avenir prospère de Saint-Hubert.

Haut de page

Retour en page d'accueil
Lignes de force et quelques priorités d’Ecolo pour les provinces


Lignes de force et priorités d’Ecolo pour les communes


Retour en page d'accueil