Section locale de Saint-Hubert
Ecolo fédéral Ecolo Luxembourg CAP-2012 Contacts
 
merci pour votre confiance et votre soutien

Convaincus que le changement plus que jamais nécessaire à Saint-Hubert n'était possible qu'en rassemblant toutes les bonnes volontés dans un grand mouvement citoyen dépassant les clivages politiques, nous avons décidé de ne pas présenter de liste ecolo pour les élections communales du 14 octobre mais de rejoindre et soutenir le groupe CAP 2012.  Il ne s'agissait pas d'un cartel opportuniste, concu uniquement pour la campagne électorale et après laquelle chacun "reprennait ses billes", mais d'une volonté commune de travailler ensemble au redressement de Saint-Hubert.
En accordant votre confiance à la liste CAP 2012 et à à nos deux candidats, vous avez confirmé que nous avons fait le bon choix :
Avec 10 sièges sur 17, dont 2 pour écolo, CAP 2012 préside désormais aux destinées de notre commune.
De plus, les compétences relatives à la culture, au tourisme, à l'énergie et à l'environnement sont déléguées par le Collège échevinal à Jean-Louis Brocart.  
Ce n'est bien sûr qu'un premier cap franchi. Nous devons maintenant nous atteler à la tâche pour réaliser en équipe les changements indispensables au redressement de notre commune.
Nous vous remercions pour votre confiance et restons à votre disposition pour toute question, remarque, suggestion ou critique concernant notre travail.
Envie de nous rejoindre ?
Etiopia : dossiers, formations, débats sur l'écologie
CAP-2012
Le programme de CAP-2012 rencontre parfaitement les lignes de force et priorités d’Ecolo au niveau communal. Avec nos représentants au Conseil communal, Jean-Louis Brocart et Anne Jadoul-Berg, et l'ensemble de l'équipe CAP 2012, nous travaillons à leur élaboration :
  • Investir dans le lien social...
  • Stimuler la créativité et soutenir la création d’emplois...
  • Préserver et améliorer l’environnement...
  • Garantir à chacun un cadre de vie où il fait bon vivre en toute sécurité...
   
Les élus ecolo à la province.Brigitte Pétré et Jean-Philippe Florent, les  conseillers provinciaux écolos, défendent  les lignes de force et priorités d’Ecolo à la Province :
  • Stimuler l’activité et soutenir l’emploi.
  • Préserver et améliorer l’environnement.
  • Garantir une province où il fait bon vivre.

Nous pouvons aussi compter sur eux pour relayer au niveau provincial nos préoccupations locales en ce qui concerne les musées provinciaux du Fourneau St-Michel, le domaine provincial de Mirwart et le centre d'hébergement et de loisirs (CHL), le service de la diffusion et de l'animation culturelles (SDAC) installé au Palais abbatial, ...
le bloc note de Jean-Philippe Florent : 
Découvrir ecolo en 4 étapes
Ecolo défend le Sder du ministre Henry :

Nombreux sont ceux qui pensent que le Schéma de développement de l’espace régional mis en révision porte les gènes d’un détricotage de la ruralité.
Il y a quelques jours, alors que son directeur Fabian Collard  s’exprimait dans Le Soir sur le sujet, l’intercommunale Idelux diffusait un communiqué très critique à l'égard du Schéma et du ministre wallon de l'aménagement du territoire, Philippe Henry.
Autant dire que nous n'apprécions pas du tout ce tir groupé contre le ministre.
Pour nous, la vérité vient de la confrontation des idées. La consultation au sujet des propositions d’objectifs du Sder est une chance pour les communes de se prononcer sur une vision du territoire à 2020 et à 2040. On ne peut pas se permettre de gaspiller cette chance. Nos citoyens attendent des propositions concrètes. Pas le statu quo préconisé par Idelux.
Fabian Collard caricature le débat et ne propose rien. Il met les Luxembourgeois dans une posture de Caliméro. Il faut au contraire établir une relation de confiance avec le gouvernement wallon et profiter de l’opportunité pour se prononcer sur la manière dont il faut rencontrer les objectifs de la Wallonie et les adapter.
Rappelons qu'il s’agit de créer 350.000 nouveaux logements et 200 hectares de zones d’activité chaque année, d’améliorer l’offre bus et trains, de préserver les campagnes de l’urbanisation…
Par rapport à sa version de 1999 qui, elle, était ciblée "urbain", le Sder propose de réelles avancées sur l’articulation villes-campagnes.

Cécile Thibaut, défend nos intérêts au Sénat